Cligno

Du 1 juillet au 18 août, la mairie sera ouverte les mercredis matin au lieu des mercredis après-midi. Pas de modification pour les autres jours. Bon été à toutes et à tous !

samedi 11 janvier 2014

Discours prononcé par M. le Maire lors de la cérémonie de présentation des voeux - Inauguration de l'exposition "Quand les bastides de Gironde se dévoilent"

Mesdames, Messieurs, chers amis bonsoir !

Je vous remercie d’être présents à cette traditionnelle cérémonie de présentation des vœux, qui est un moment de rencontres et d’échanges et notamment pour celles et ceux qui viennent de s’installer dans notre village. Je leur souhaite la bienvenue. Baron est un village attractif et dynamique.

Je salue la présence du personnel communal et intercommunal, des bénévoles de la bibliothèque et du CCAS, les membres du conseil municipal jeunes, des représentantes et représentants des associations de Baron ou des associations intercommunales, de la Gendarmerie de Branne, du SDIS et de la Trésorerie de  Créon. 
Je remercie Christian Mur, notre conseil général, Jean Marie Darmian, conseiller général du canton de Créon, vice président du CG33, chargé des finances et président de l’Union des bastides de l’entre deux mers et du libournais, les élus et maires qui ont répondu à l’invitation.
Je rends hommage à la présence de Jean Pierre Reynier, maire de Baron durant plusieurs mandats et aux anciens élus de Baron. 
Veuillez excuser l’absence de Michel Bardeau, mon prédécesseur.  
Florent Boudié, notre député, n’a pas pu être des nôtres car retenu à la cérémonie des vœux de Ste Foy la Grande.

Tout d’abord, et comme de coutume, je tiens au nom du Conseil Municipal à vous présenter mes vœux les plus sincères de bonne santé pour profiter pleinement de la vie, d’épanouissement personnel pour vous et ceux qui vous sont chers, avec une pensée forte à l’égard des personnes qui souffrent, celles qui combattent la maladie, qui sont dans la peine. Notre société laisse souvent les plus fragiles de côté. 
Cette année, le CCAS a apporté son aide et son soutien à plusieurs de nos concitoyens. Je me permets de le dire à nouveau, vous qui connaissez des personnes dans la difficulté, vous qui rencontrez des difficultés de tous ordres, prenez contact avec  un membre du CCAS ou avec la mairie, personne n’est à l’abri d’une situation qui peut devenir très rapidement précaire si elle n’est pas traitée à temps.

Ce soir, je veux avoir une pensée toute particulière à la mémoire des personnes qui nous ont quittés en 2013 et notamment  Madame Annie Le Marc, notre secrétaire de mairie à la retraite avec qui j’ai travaillé au début de ce mandat et à qui je remettais  l’année dernière à la même période la médaille d’honneur, M. David Linant décédé trop jeune, Madame Simone Lhomme et  Monsieur Serge Pirabeau bien connus de nous tous.

Je profite de cette soirée pour remercier le personnel communal (de l’école, des services techniques et des services administratifs) qui contribue à un service public indispensable. Je n’oublie pas les personnes qui, par leur bénévolat, font que d’autres services existent sur notre commune, les membres du CCAS dont je viens de parler, ceux de la bibliothèque qui innovent chaque année pour nous offrir expositions et moments culturels et les bénévoles de nos associations (le sport, l’école, le patrimoine, la chasse, l’animation de village, la musique, la solidarité)…   Quelle belle diversité !  C’est par votre implication et vos actions que vous luttez contre l’indifférence et la solitude. Votre dévouement apporte cet esprit de solidarité et d’animation que nous apprécions ; favoriser le lien social c’est une réalité dans notre village et il faut évidemment le préserver, le développer et le soutenir.

Je ne dresserai pas ce soir la liste des travaux, investissements, actions, animations réalisés et proposés en 2013, le contexte m’obligeant à la retenue mais je vous renvoie aux différents bulletins municipaux dont la fréquence de diffusion vous permet d’être informé régulièrement.

Quant à 2014, que vous dire ?
C’est une année de rendez-vous électoraux, vous ne l’ignorez pas !!

Les citoyens seront appelés aux urnes les 23 et 30 mars et le 25 mai, avec un changement majeur du mode de scrutin en ce qui nous concerne pour les élections municipales. En complément du bulletin municipal que vous venez de recevoir, une plaquette d’information complète et claire vous sera distribuée pour vous préciser les changements qui nous attendent.

2014, c’est aussi l’année des commémorations du centenaire de la Première guerre mondiale et du 70e anniversaire de la Libération de la France et de la victoire contre le nazisme. Ainsi, ces rassemblements programmés autour de notre mémoire commune, permettront de rendre hommage à celles et ceux qui ont combattu et qui ont souffert. C’est ainsi une occasion d’expliquer à nos enfants notre histoire pour que cela ne se reproduise plus jamais.

L’année dernière j’évoquais la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école. La réforme est profonde. L’école est un lieu d’intégration dont les enfants doivent profiter pleinement pour s’épanouir. Il nous faut, nous élus, parents, enseignants et associations s’appuyer sur un consensus, pour le bien des enfants, et s’appuyer également sur le dynamisme du tissu associatif des structures intercommunales et sur nos personnels communaux pour une mise en œuvre rationnelle et optimale.
J’ai eu l’occasion de vous présenter le Projet d’Organisation du Temps Scolaire incluant les temps d’activités périscolaires dans le bulletin municipal d’octobre. Ce schéma est validé par les services de l’Education Nationale. Comme vous le voyez, l’application de cette réforme de grande envergure prend corps à Baron, elle s’inscrit dans notre mission de service public et dans cette perspective, il est envisagé dans le PEDT (Projet Educatif De Territoire) la mise en place d’un Accueil de Loisirs Sans Hébergement (ALSH) le mercredi avec cantine évidemment.  Une réunion, programmée bientôt, permettra d’affiner cette organisation.
Pour terminer sur ce point, autorisez-moi une phrase de Nelson Mandela  :

«L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde».

Autre réforme, pour les échéances électorales de 2015, la révision de la carte cantonale.
Ce redécoupage des cantons s’appuie sur le respect du principe d’égalité démographique. En effet, à ce jour, l’écart existant entre la population du canton le moins peuplé, celui de Captieux (2156 habitants) et le plus peuplé, celui de Audenge (57857 habitants) est de 1 pour 27. La révision de la carte cantonale porte cet écart de 1 à 1,46. Nous nous retrouvons donc à 33 cantons dans le département. Au moins, c’est facile à retenir !
 A l’occasion de ce redécoupage, j’ai adressé un courrier au Président du Conseil Général demandant à ce que notre commune intègre le canton de Créon, dans une logique de proximité. Ce courrier s’est soldé par une réponse négative invoquant le principe d’égalité démographique.  Baron est donc intégré dans un canton comportant 51 communes dont le bureau centralisateur se trouvera à Castillon la Bataille.  Nous voyons bien que la proximité n’est plus un élément primordial et que cette réforme crée des territoires purement électifs. Quant à la demande de rattachement à la gendarmerie de Créon que j’ai effectuée en début d’année 2013, celui-ci n’apparait pas opportun à l’heure actuelle, effectivement nous serions alors sur deux arrondissements et sur deux tribunaux de grande instance Libourne et Bordeaux. Je sais pourtant que vous êtes nombreux à préférer la gendarmerie de Créon car vous vous y rendez naturellement, aussi laissons du temps au temps pour qu’un jour les services de l’Etat répondent à ce souhait légitime comme ils le laissent sous-entendre (si réorganisation).
Privilégier la proximité doit rester la priorité du service public.
 
Autre réforme en cours : la maîtrise de l’urbanisme, la garderons nous longtemps ou bien le transfert vers les intercommunalités s’opérera lorsque la loi ALUR (Accès au Logement et à un Urbanisme Rénové – la fameuse loi Duflot) sera définitivement votée. La loi est en discussion, nous serons fixés très bientôt.

Dans ce contexte de réformes, pour nous et nos territoires, la rigueur morale, la rigueur financière, la bienveillance et l’anticipation doivent prévaloir. C’est ce qu’un maire doit avoir en permanence à l’esprit avec une indispensable et réelle faculté d’adaptation. Il s’expose,  il doit rester transparent, il doit savoir partager, il doit servir l’école laïque et républicaine, haut lieu de l’apprentissage du vivre ensemble, il doit avoir à l’esprit la seule volonté de servir son territoire et ses habitants, il doit rester le garant du service public, du service au public.

Je reprendrai à ce propos une phrase du président de la République d’alors, prononcée au congrès des maires en 1994, je cite :

« Quand on est maire, il faut aimer les gens ! ».


Mes chers amis, je terminerai cette présentation des vœux par une pensée toute personnelle :

« Dans le respect des valeurs fondamentales de la République et écoutant en permanence la voix de sa conscience, l’élu n’aspire jamais au repos car bien du travail reste à accomplir ».


C’est avec une réelle émotion que je vous renouvelle tous mes vœux pour cette nouvelle année.

Cérémonie de présentation des vœux.
 Discours prononcé le 10 janvier 2014
E. Le Blond du Plouy
Maire de Baron


Aucun commentaire: